Kératectomie photoréfractive

Une autre procédure de correction de la vue au laser populaire est la PRK (kératectomie photoréfractive), et fréquemment recommandée pour les patients présentant de faibles degrés d'erreur de réfraction et pour ceux chez qui le LASIK ne convient pas. Dans la PRK, l'épithélium (la couche superficielle de la cornée) est retiré manuellement par le chirurgien pour exposer le tissu cornéen sous-jacent. La surface de la cornée est ensuite remodelée avec précision à l'aide du laser Excimer Schwind AMARIS750S . Le laser à tir rapide émettra 1050 impulsions d'énergie laser par seconde.  Le résultat est un traitement très rapide et précis.

Une lentille de contact souple « bandage » est placée sur l'œil pour favoriser la cicatrisation de la couche superficielle (épithélium). La lentille de contact est généralement retirée après 4-5 jours lors de votre rendez-vous postopératoire. La récupération visuelle après PRK est généralement plus lente que d'autres procédures réfractives comme le LASIK . Cependant, la plupart des patients sont capables de reprendre leurs activités normales dans les 5-10 jours. Bien que la procédure elle-même soit rapide et indolore, les personnes subissant une PRK ressentiront un certain inconfort dans les deux premiers jours suivant la procédure, qui est généralement gérée avec des analgésiques courants.

 

Kératectomie photoréfractive transépithéliale

La TransPRK est une procédure non-invasive, sans lame, où aucun instrument n’est en contact avec la cornée.  Ceci permet l’ablation de l’épithélium et du défaut de vision d’un seul geste, de façon plus précise et ainsi, des risques amoindris de complications, surtout lorsqu’il s’agit de retoucher une cornée irrégulière (postKR complexe, kératocône, etc.).

Le laser excimer Schwind Amaris750S continue ensuite à remodeler avec précision le tissu exposé. Le laser à tir rapide émettra 1050 impulsions d'énergie laser par seconde, tout en suivant les mouvements oculaires pouvant survenir pendant la procédure, ce qui se traduira par un traitement très rapide et précis.

Après l'intervention, une lentille cornéenne thérapeutique (qui tient lieu de pansement) devra être portée pendant environ quatre jours afin de diminuer l'inconfort postopératoire. 

Durant les 3 à 4 premiers jours, il peut y avoir douleur, inconfort, larmoiement et sensations de picotement.  Des analgésiques en gouttes diminuent efficacement ces malaises.  Vous aurez également des gouttes ophtalmiques à mettre pendant un mois, une prescription vous sera remise.  Les premiers jours suivant la chirurgie, la vision peut varier jusqu'à la stabilisation complète (en moyenne trois mois après la chirurgie). L'acuité visuelle peut être difficile pendant la première semaine.  Une convalescence d'au moins 7 jours est recommandée, selon le type d’emploi.

Vous êtes un candidat à cette chirurgie, consultez le guide du patient (guidelaser.pdf) afin de connaître toutes les informations pertinentes pour bien planifier votre intervention.